Les partenaires


Bilan 2015 du transport routier : pas fameux


Selon le bilan publié par le Soes (service statistique du ministère du développement durable), 2015 n'est pas vraiment un grand cru :

- Le transport routier de marchandises est en baisse de 2,5 % du fait du recul de 5,7 % du pavillon français, alors que le pavillon étranger progresserait de 3 %.

- Le volume d’activité (en t-km) réalisé par les véhicules de plus de 3,5 tonnes immatriculés en France se contracte de 7,0 % en 2015, (- 9,0 % pour le compte d’autrui, + 0,7 % pour le compte propre) après un recul de 3,8 % en 2014. En revanche, le transport de marchandises par véhicules utilitaires légers (13,6 % du pavillon français), s’accroîtrait de 2 %.

- Le transport national mesuré en t-km fléchit de 6,5 % : l’activité sur moyenne distance recule de 4,9 % en 2015 ; celle sur petite et sur longue distances plus fortement, - 8,7 % et - 8,5 %.

Seul élément positif : les premières données sur 2016 montrent que le TRM français se redresse. Au premier trimestre, l’activité des véhicules immatriculés en France de plus de 3,5 tonnes augmente de 4,1 % par rapport au trimestre précédent, plus fortement pour le compte d’autrui (+ 15,4 %) que pour le compte propre (0,7 %).