Les partenaires


Création de deux titres pros technicien supérieur du transport


Le Journal Officiel du 12 mars a publié deux arrêtés visant à créer deux titres professionnels dans le monde du transport et de la logistique : "technicien supérieur du transport terrestre de marchandises" et "technicien supérieur du transport aérien et maritime de marchandises".

Ces deux nouveaux titres sont en fait issus du découpage de l'actuel TSTL (Technicien supérieur en transport et logistique) qui comprenait deux options : une option en transport terrestre et une option transitaire aérien et maritime. Ces deux options disparaissent et sont donc remplacées par deux titres différents.


Technicien en transport terrestre

Pour un technicien en transport terrestre, les deux compétentes principales requises sont :

- Concevoir et mettre en oeuvre une prestation de transport terrestre national et international.

- Optimiser l’ensemble des moyens liés à l’activité d’exploitation de transport terrestre.

Les types d’emplois accessibles sont notamment ceux d'exploitant, de technicien d’exploitation, d'agent d’exploitation, d'agent litiges transport de marchandises, d'affréteur du transport routier, de responsable camionnage et responsable d’exploitation.


Technicien en transport maritime et aérien

Le concernant, l'arrêté met bien évidemment l'accent sur les compétences internationales et linguistiques :

-  Construire, y compris en anglais, l’offre commerciale d’une prestation de transport «overseas».

- Organiser et suivre une opération de transit «overseas» à l’export ou à l’import en utilisant l’anglais.

- Assurer le service client, y compris en anglais, dans le cadre des opérations de transport «overseas».

Le niveau anglais requis est dit "B2" (niveau avancé) du cadre européen de référence (pour le technicien en transport terrestre, le niveau requis n'est que de B1).

Les types d’emplois accessibles sont notamment ceux d'agent d’exploitation de transit maritime, d' agent d’exploitation de transit aérien, d'agent de transit maritime, de technicien d’opérations multimodales de transport international de marchandises ou de chef de service transit.

Ces deux titres sont de niveau III (bac +2) et sont naturellement inscrits au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Ces titre seront mis en oeuvre à partir de la prochaine rentrée (septembre 2015).