Les partenaires


Défaillances d'entreprise : un bol d'air "temporaire"


La Coface a publié un panorama complet sur les défaillances d'entreprise. Depuis le mois d’avril 2015, plus haut niveau depuis 2010, la baisse des défaillances se poursuit. A fin avril et sur un an, sur l'ensemble de l'économie française, 58 846 entreprises ont fait l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire, soit une baisse annuelle de 4,3%. Selon la Coface, "les bonnes perspectives économiques pour 2016 suggèrent que toutes les entreprises seront moins « sinistrogènes » qu’en 2012 avant la fin de l’année." "Toutefois, précisent les économistes de la Coface, avec en moyenne 46 000 défaillances d’entreprises entre 2000 et 2006, le niveau est toujours élevé."

Dans le secteur du transport routier, que la Coface analyse de près, les défaillances d’entreprise ont également nettement diminué depuis 2014 (de 15,3% à fin mars 2016). Dans le détail, elles se sont en fait stabilisées depuis mi-2015 après un très fort recul entre la mi 2014 et la mi 2015. En 2013, on constatait entre 1400 et 1450 défaillances par mois. On est actuellement entre 12000 et 12500.

"Néanmoins à long terme, estime la Coface, la situation du TRM demeure cernée d’incertitudes. Le prix du pétrole pourrait remonter dès 2017 alors même que le TRM français souffre de la concurrence de ses voisins européens. L’atomicité de l’offre française freine la réalisation d’économies d’échelles, et le poste charges sociales demeure toujours élevé." Une situation qui explique en partie que le niveau des défaillances semble aujourd'hui sur un pallier et a du mal à redescendre. Résultat : pour le secteur du transport routier, la Coface préfère cependant parler d'un "bol d'air temporaire"