Les partenaires


Les coûts de revient du transport routier continuent de stagner


Depuis le début de l'année, les coûts de revient en transport routier restent quasiment stagnants. L’indice LD 40t hors gazole n'a augmenté que de 0.26%. L'indice régional 40t a progressé dans le même ordre d’idée à +0.27%. A noter pour l'indice porteur une hausse légèrement supérieure à 0.46%.

Ces légères hausses sont principalement imputables aux postes entretien-réparations et aux coûts sociaux en raison de la hausse de taux de charges sociales. Le régional a été en outre relativement affecté par les hausses de matériel. Mais il est clair que l'absence d'accord sur les minimas sociaux et le gel des péages ont largement contribué à annihiler les traditionnelles hausses du début de l'année. Et une fois connu le mécanisme des allègements liés au pacte de responsabilité, nul doute que les indices de coûts vont revenir à un niveau zéro. Bref, il sera difficile pour les transporteurs de se servir cette année de l'argument hausse des coûts de revient pour parler hausse de prix.

Il est quand même important de signaler qu’en février le carburant a connu une nette remontée. L’indice gazole du CNR a progressé de 9% et le prix cuve moyenne mensuelle se situe à 0.97 € après avoir atteint un plus bas niveau en janvier à 0.8875.