Les partenaires


Représentativité des syndicats et organisations professionnelles : les chiffres officiels


Pour la première fois, dans le cadre de la réforme de la représentativité patronale issue de la loi du 5 mars 2014, l’audience des organisations professionnelles d’employeurs a été mesurée au niveau national et interprofessionnel ainsi qu’au niveau des branches professionnelles. Cette première mesure va déterminer les organisations professionnelles d’employeurs représentatives pour les quatre prochaines années.

Les résultats ont été publiés le 26 avril dernier par le ministère du travail. Dans le champ de la convention collective transport au sens large, qui va du transport routier de marchandises au transport de voyageurs par car en passant par les ambulanciers et les déménageurs (le transport public urbain n’en fait pas partie), on trouve la hiérarchie suivante :

- FNTR : 4676 entreprises représentants près de 223 000 salariés.

- OTRE : 2821 entreprises représentants près de 54 000 salariés.

- TLF : 1608 entreprises représentants environ 146 500 salariés.

- CNM (Confédération Nationale de la Mobilité) : 1537 entreprises représentants un peu plus de 84 000 salariés.

Plusieurs enseignements sont à tirer de ces chiffres, qui vont mettre fin à de longs et stériles débats qui ont agité les dirigeants de ces organisations depuis plusieurs années. La FNTR est bien la première organisation, mais avec un nombre d’entreprises nettement inférieur à ce qu’elle indique dans ses documents (elle parle de … 12000 adhérents!). TLF a une solide représentativité notamment au niveau des salariés, indiquant bien qu’elle regroupe davantage de groupes et grandes entreprises que de TPE et PME. Le schéma inverse d’OTRE qui s’affiche bien comme la deuxième organisation au niveau des entreprises, mais la dernière en ce qui concerne le nombre de salariés. Le bloc disparate CNM qui regroupe la FNTV (transport de voyageurs), la CSD (déménageurs), la CNSA (ambulanciers) et la FEDESFI (transport de fonds) tire son épingle du jeu en montrant bien que ces spécialités ont un sens à être représentées à part.

Enfin, il faut également tirer de ces chiffres que sur les 73000 entreprises qui composent le champ de la convention collective (chiffres OPTL), seules 10640 sont adhérentes à une organisation professionnelle (moins de 15%). Rapporté aux salariés, le taux est cependant très nettement supérieur (75%), montrant un taux d’adhésion extrêmement élevé dans les PME et grandes entreprises (attention cependant aux effets non mesurables induits par des doubles adhésions).

La composition des différentes instances paritaires tiendra compte de ce nouveau rapport de force au sein des différentes organisations professionnelles.


Salariés : la CFDT en tête

De manière concomitante, le ministère du Travail a également publié l’audience des syndicats de salariés au niveau national et des branches professionnelles (mais le processus est ici un peu plus ancien et date de la loi du 20 août 2008). Au niveau de la branche transport, la CFDT demeure la première organisation syndicale de la branche "transport routier et activités auxiliaires" en termes de représentativité, avec un taux de 32,47 %, stable par rapport à celui de 2013. La CGT se place en deuxième position avec 27,16 %, suivie de FO (21,16 %), la CFTC (14,09 %) et la CFE-CGC (5,12 %).