Les partenaires


Santé financière des entreprises : léger mieux en 2014


Depuis 2009 maintenant, la Banque de France dresse chaque année un panorama financier du transport routier et profite du congrès de la FNTR pour en présenter les résultats. Le cru 2014 est plutôt encourageant. Par rapport à 2013, la quasi totalité des indicateurs connaît une amélioration :

- Le chiffre d'affaires est en hausse de 1,4 %

- Le taux de valeur ajouté augmente légèrement pour passer de 37,3 % à 37,6 %. A noter quand même que ce taux reste de 3 points inférieurs à son niveau d'avant crise (on était à 41 % en 2007).

- Le redressement de la rentabilité d'exploitation qui atteint 6.3 % s'accélère (+0,6%) et bénéficie, à parts égales de la hausse de la valeur ajoutée (+0,3%) et du CICE (+0.3%). Mais là encore, on est en dessous des nivaux d'avant crise (8,3 % en 2007).

- Les taux de résultat connaissent une forte progression : pour le taux résultat net/CA on atteint 1,4 % (alors qu'on était sous la barre des 1 % depuis le début de l'enquête en 2009).

- Les entreprises déficitaires sont en forte diminution. En 2014, 26.8 % des entreprises du transport routier ont enregistré un résultat curant avant impôt négatif. Cette part était de35,9 % en 2013 et de 41,6 % en 2012.

- Enfin, la trésorerie courante se redresse à un niveau confortable, puisque la moitié des entreprises affichent au moins 24 jours de trésorerie et seulement 40 % des sociétés recourent aux crédits à court terme.

Le résultat global de ces améliorations est qu'environ deux-tiers des entreprises du TRM représentant 68 % des effectifs bénéficient d’une cotation BDF favorable (3 et 4).