Les partenaires


Top Transport (16-17/10) : conférences à noter dans vos agendas


Cette année, comme les années précédentes, Meyronne FCE sera présent à Top Transport (16-17 octobre à Marseille) et animera trois conférences. Rappelons que les thèmes des conférences visent à apporter un corpus juridique et économique qui soit utile aux participants, chargeurs pour la plupart. Il ne s’agit pas de se faire plaisir, mais bien d’apporter une valeur ajoutée, d’être concret et opérationnel. Nombre de responsables transport ou logistique n’ont pas toujours le temps de prendre un peu de recul pour suivre l’actualité ou mettre en perspective des problèmes et questions qu’ils ont dans le cadre des relations avec leurs transporteurs.

On trouvera donc de manière prioritaire cette année :

- Une conférence sur les importants changements à venir dans le réglementation européenne sur les conditions d’accès à la profession de transporteur, le cabotage et les règles de détachement des conducteurs (jeudi 17 octobre, 15h-16h10). Ces mesures vont affecter la manière dont les transporteurs étrangers pourront effectuer des opérations de transport sur le territoire national. Les conditions de recours à un transporteur étranger dans une opération d’affrètement vont être sensiblement modifiées. Par ricochet, les chargeurs et commissionnaires vont être confrontés à de nouvelles pratiques en la matière. Autant de dispositifs qui peuvent impacter la relation chargeur-transporteur.

- Une conférence sur la gestion des retards des transporteurs. Aléa routier, temps perdu chez le client d’avant, embouteillage, mauvaise planification, force majeure : le transporteur ne maîtrise pas toujours le temps comme il le voudrait. Retards au chargement, retards à la livraison : quels sont les niveaux de responsabilité du transporteur, les indemnités qu’il doit verser et les bonnes pratiques en la matière ? quels recours possibles, quels indemnités demander, quelles sont les bonnes pratiques, les KPI adaptés, etc. (mercredi 16 octobre, 18h30-19h05)

- Et enfin une conférence sur l’indemnisation des litiges, un domaine où il semble que les chargeurs ne maîtrisent pas toujours forcément l’étendue et les limites des indemnisations à demander aux transporteurs. Car lorsqu’on est confronté à un dommage à la marchandise ou une perte, se pose une première question : sur quoi va porter la demande de dédommagement ? Prix de vente ? Prix de revient ? Transport inclus ou pas ? Et peut-on y ajouter des dommages collatéraux : arrêt de chantier ou de chaîne, pénalités imposées par le destinataire, etc. ? (mercredi 16 octobre, 11h30-12h05)