Les partenaires


Besoins en emplois et formations dans la logistique : 2016 devrait être favorable


Comme chaque année, l'AFT a sondé plus de 500 établissements appartenant à sept secteurs d’activité  (Industries agricoles et alimentaires; Pharmacie, parfumerie et entretien; Industrie automobile; Industrie des équipements mécaniques; Chimie, caoutchouc, plastiques; Commerce; Prestataires transport/logistique).

Trois constats forts sont à dresser pour 2015 montrant un net regain d'intérêt pour les politiques de recrutement et de formation:

- Augmentation des effectifs profitant aux opérateurs logistiques. Toutes tailles confondues, près de la moitié des établissements interrogés déclarent avoir procédé à des recrutements de salariés de la logistique en 2015. Ces recrutements se sont prioritairement orientés sur des postes d’opérateurs logistiques à la préparation de commandes et à l’emballage.

- En matière de formation initiale, les recruteurs de 100 salariés et plus privilégient largement les sortants d’un Bac Pro Logistique (38 % des suffrages) pour les postes d’opérateurs.

- En matière de formation continue, 2015 restera en revanche une année assez médiocre. La proportion d’établissements de 50 à 99 salariés ayant réalisé en 2015 des formations continues pour les salariés affectés à la logistique diminue de quatre points à 53 % (-1 point pour les établissements d’au moins 100 salariés à 60 %).

Pour 2016, les clignotants sont également au vert :

- Plus de deux établissements sur cinq de l’industrie ou du commerce anticipent une croissance de leur activité logistique en 2016, tandis que moins d’un sur dix s’attend à un repli de l’activité.
Parallèlement, trois fois plus de prestataires Transport-Logistique s’attendent à une hausse de la demande en prestations logistiques qui leur sera adressée en 2016 plutôt qu’à une baisse.
- Conséquence : quelle que soit leur taille, les établissements sont plus nombreux à prévoir une croissance des effectifs logistiques en 2016 que des destructions d’emploi. Une tendance qui se confirmerait notamment par des recrutements d’opérateurs logistiques.