Les partenaires


La taxe belge va faire flamber les coûts du transport en Belgique


Le principe est simple : les véhicules de plus de 3.5t qui empruntent le réseau belge devront s'acquitter d'une taxe kilométrique. Cette taxe viendra se substituer au mécanisme précédent de l'Eurovignette. Satellic SA prend en charge la conception, la construction, le financement, l’entretien et l’exploitation du système de prélèvement kilométrique. Viapass est l’entité interrégionale qui réglemente et contrôle la taxe kilométrique. Cette taxe kilométrique fonctionne comme notre « feu » écotaxe avec un OBU à bord qui enregistre les kilomètres parcourus. Les tarifs dépendent des trois grandes régions (Wallonie, Flandres, Bruxelles) avec des montants qui vont de 7,4 c/km à 30 c/k selon les axes empruntés, le tonnage et la norme Euro, avec un médian aux alentours de 12,5 c.

Evidemment l'entrée en vigueur de cette taxe, qui touchera aussi bien les transporteurs belges qu'étrangers, va entraîner un surcoût important du transport routier sur le territoire belge.

L’Institut Transport & Logistique Belgique (ITLB) a en effet calculé l’impact de cette taxe kilométrique sur le prix de revient d’un transport sur base des tarifs officiels de la taxe. L’impact est conséquent. Pour le transport national général, le prix de revient d’un transport augmente en moyenne de 7,94%. Pour la messagerie, l’augmentation est de 8,02% en moyenne. Pour les transports au sein de la Région de Bruxelles-Capitale, qui a opté pour la taxation de toutes les routes, cet impact est encore plus conséquent. Le coût d’un transport à Bruxelles augmentera de 12,40% en moyenne.

Pour en savoir, consultez l'excellent dossier réalisé par Total sur le sujet :

http://www.total.lu/fr/pro/total-card/notre-offre-internationale/viapass-la-taxe-kilometrique-en-belgique.html